Accueil

Etapes et acteurs

Les réfugiés sélectionnés pour la réinstallation en Belgique suivent une procédure qui inclut différentes étapes et fait intervenir des acteurs internationaux et nationaux.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) identifie les réfugiés qui remplissent les conditions pour la réinstallation sur base de leur vulnérabilité et soumet leur dossier à la Belgique.

Le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) organise une mission de sélection dans le premier pays d’asile et mène des entretiens avec les réfugiés. Sur base de l’entretien et d’autres éléments du dossier, le CGRA remet un avis à l'autorité politique en charge de l’asile et de la migration. L'autorité politique prend la décision finale et émet les instructions pour la délivrance des documents de voyage nécessaires aux réfugiés sélectionnés.

3

Fedasil effectue un screening médical afin de détecter les besoins médicaux à un stade précoce afin que les préparatifs nécessaires à l'organisation du transfert et de l'accueil en Belgique puissent être effectués. Le dépistage médical a souvent lieu pendant la mission de sélection.

4

Fedasil organise des screenings sociaux, généralement en même temps que la mission de sélection, au cours desquels des informations sont fournies en vue, d'une part, d'ajuster les attentes à l'égard de la Belgique et, d'autre part, de recueillir des informations pertinentes pour constituer un dossier social. Ces informations peuvent concerner la situation familiale personnelle, certains besoins en matière de logement, d'éventuels liens familiaux en Belgique, la connaissance de langues, le parcours scolaire, l'expérience professionnelle, etc.

5

Fedasil, est chargée d’organiser BELCO, l’orientation culturelle belge. L’objectif de BELCO est d’informer les réfugiés avant leur départ et de les aider à mieux gérer leurs attentes. Pendant plusieurs jours, Fedasil aborde une série de thèmes (école, emploi, normes et valeurs, voyage…) et mène des entretiens individuels avec les réfugiés pour préparer l’accueil en Belgique.

6

Après avoir obtenu les documents nécessaires via l’Office des étrangers (OE), les Affaires étrangères et les ambassades sur place, les réfugiés quittent le pays dans lequel ils se trouvent. L’OIM s’occupe de la réservation des vols, des derniers examens médicaux et de l’accompagnement des réfugiés de leur départ à leur arrivée en Belgique, ce qui inclut les formalités au niveau de l’immigration et de la douane.

7

Il existe différents modèles d'accueil pour les réfugiés réinstallés en Belgique. Le modèle classique consiste en une phase d'accueil dans un centre collectif spécialisé dans l'accueil des réfugiés réinstallés (Kapellen, Florennes, Morlanwelz, Pondrôme et Saint-Trond), suivie d'un séjour dans un ILA ou un TVU (dispositif pour profils vulnérables, géré par Caritas International). Dans certains cas, les personnes réinstallées sont hébergées dans une ILA ou un TVU directement après leur arrivée. En outre, les CPAS ont la possibilité de proposer un logement dans leur commune et de devenir ainsi un partenaire du programme, soit dès leur arrivée, soit après un séjour dans un centre d'accueil collectif, soit après un séjour dans un ILA. Une vue d'ensemble des différents modèles est disponible ici : [lien vers schéma modèles d'accueil] Outre les modèles d'accueil proposés par les acteurs gouvernementaux (Fedasil ou les CPAS), il existe un modèle dans lequel l'accueil est assuré par la communauté elle-même, à savoir le projet de parrainage communautaire. Un groupe de volontaires peut se porter candidat pour accueillir une personne ou une famille réinstallée en Belgique et la guider pendant une certaine période. Le groupe rejoint donc l'une des organisations intermédiaires qui apportent le soutien nécessaire sur le terrain.

8

C’est seulement après l’arrivée en Belgique que les réfugiés introduisent officiellement une demande de protection internationale à l’Office des étrangers (OE). Ce rendez-vous à l’OE a lieu quelques jours après l’arrivée. Vu que leur dossier a déjà reçu un avis positif par le CGRA, ils obtiennent rapidement le statut de réfugié.

9

À différentes étapes du processus de réinstallation, des formations sont proposées pour informer les personnes réinstallées sur la vie en Belgique et pour se concentrer sur le développement des compétences et des attitudes qui les aideront dans le processus d'adaptation et d'intégration en Belgique. Outre les services traditionnels d'intégration en Belgique auxquels les personnes réinstallées ont accès dès leur arrivée en Belgique, les initiatives suivantes visent à les préparer le plus tôt possible.

 

Toutes les missions à l’étranger sont réalisée avec le soutien logistique de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ou le Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO).

BELCO et BELCO+
Tout d'abord, il y a la formation BELCO avant l'arrivée en Belgique, suivie d'une formation BELCO+ après l'arrivée, toutes deux dispensées par le personnel de Fedasil. La formation pré-départ BELCO est une formation de 4 jours qui est suivie en groupe. Un formateur guide un groupe à travers une variété de méthodes interactives afin d'aborder différents thèmes (culture et société belges, éducation, travail, soins de santé, famille, etc.) Le programme BELCO+ s'appuie sur ces éléments après l'arrivée et se compose de différents modules organisés au cours des six semaines suivant l'arrivée. Ceux-ci sont également suivis en groupe et se concentrent sur les méthodologies interactives et participatives.

Caritas International
L’ONG Caritas a développé un projet destiné à des réfugiés syriens et congolais récemment arrivés en Belgique via la réinstallation : le projet « Peer 2 Peer ». Dans ce cadre, Caritas gère, sous l’égide de Fedasil:

  • L’organisation d’ateliers sous forme de sessions collectives et interactives sur certains thèmes psychosociaux et de citoyenneté ;
  • La gestion d’une plateforme en ligne où les réfugiés peuvent échanger et recevoir de l’information fiable dans leur langue ;
  • Le développement d’un réseau d’ambassadeurs constitué d’anciens réinstallés.

Les CPAS
Tout CPAS peut devenir partenaire du programme de réinstallation en proposant à des réfugiés un logement dans la commune, mais hors du réseau d'accueil. Dans ce cas, le CPAS s'engage à offrir un accompagnement social sur mesure et intensif pendant un minimum de 12 mois en vue de faciliter le processus d’intégration (orientation vers les cours de langue, le parcours d’intégration, les services d’insertion socio-professionnelle…). Le CPAS devient dans ce cas un opérateur de réinstallation à part entière : il assure le soutien à l'intégration durable des réfugiés réinstallés dans une commune belge. Cette approche s’inscrit dans le cadre de la vision d’ancrage local prônée par Fedasil.

 

Vous avez des questions concernant la sélection des réfugiés réinstallés et la protection internationale, ou des questions relatives à des dossiers spécifiques ? Contactez le CGRA via resettlement@ibz.fgov.be.

 

Vous avez des questions concernant le transfert vers la Belgique et l'accueil des réfugiés réinstallés ? Contactez-nous via resettlement@fedasil.be.

Vous êtes réfugié, vous vous trouvez en dehors de la Belgique et vous avez des questions sur la réinstallation dans ce pays ? Contactez le HCR dans le pays où vous vous trouvez. Fedasil n’est pas en charge de l’identification des personnes pour la réinstallation.