Accueil

Fedasil, UE et retour

L'approche globale de l'UE et l'agenda en matière de migration

Depuis 2005, l'UE utilise l'Approche Globale des Migrations et de la Mobilité en dehors de ses frontières. Dans le cadre de cette approche, l'UE renforce ses liens avec d'importants pays d'origine et de transit. Ces partenariats sont basés sur le dialogue et la coopération pratique autour de thèmes comme :

  • Organiser et faciliter la migration légale et la mobilité
  • Prévenir et limiter la migration irrégulière et le trafic d'êtres humains
  • Promouvoir la protection internationale et l'asile
  • L'impact du développement sur la migration et la mobilité

En 2015, la Commission européenne a annoncé un agenda en matière de migration. De cette manière, la Commission souhaite apporter une réponse aux besoins immédiats et donner à l'UE les moyens nécessaires pour mieux maîtriser la migration sur le moyen et long terme.

L'UE et la politique de retour

En 2008, une directive "retour" européenne a été adoptée, définissant des normes communes pour le retour. Elle fournit des règles transparentes et communes pour le retour et le rapatriement, l’utilisation des mesures coercitives et la réadmission en UE. Concernant la 'Directive Retour', vous pouvez consulter le site de la Commission européenne.

European Return and Re-integration Network (ERRIN)

Depuis 2018, plusieurs pays européens font partie du European Return and Re-integration Network (ERRIN). Ce réseau a pour objectif de faciliter le retour et la réintégration des migrants en développant des actions communes et des solutions innovantes. ERRIN compte 15 pays participant : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, le Luxembourg, Malte, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume Uni, la Suède et la Suisse.

Reach Out : informer les migrants en transit 

Depuis 2019, une équipe de Fedasil s’occupe des contacts avec les migrants sans papier et à la rue (plus particulièrement les migrants en transit) présents dans les grandes villes belges. L’objectif est d’établir avec eux une relation de confiance et de les informer sur leurs droits en Belgique, aussi bien sur les possibilités d’accueil et de soutien social, que sur les possibilités de retour. L’équipe Reach Out a été constituée avec le concours du réseau européen ERRIN et avec le financement de l’AMIF.